Download your PDF score!
By music teachers, for their students

7 Christmas Songs - Friedrich Haendel , Anonyme

Price : 14.90€

No Comments

Composer(s)

Friedrich Haendel

Anonyme

Arranger(s)

Adrien Veys

Grade level

Grade 1 to 4

Movement(s)

1.Deck the halls, 2. Hark, the Herald Angels sing, 3. Il est né le divin enfant, 4. Judas Maccabée, 5. Les anges dans nos campagnes, 6. Mon beau sapin, 7. We wish you a merry christmas

Instrumentation

Quatuor de Saxophones

Categories

Quintette de Saxophones Saxophone Saxophone 1er Cycle Saxophone 2e Cycle Noël Noël 1er Cycle Noël 2e Cycle

Duration

5'34''

Number of pages

8
Quantity :

Niveau : 1er-2e Cycle

Deck the halls : l’ensemble recherchera un phrasé homogène « joyeux », notamment en faisant « rebondir » le staccatto. N’hésitez pas à créer la surprise en ajoutant vos propres nuances !

Hark, the Herald Angels sing : pour interpréter ce choral, le quintette choisira un tempo majestueux, ainsi qu’un phrasé quasi legato.

Il est né le divin enfant : cette chanson retranscrit la joie ! Le groupe adoptera le langage musical adéquat : tempo allant, détachés « pétillants », contrastes de nuances …

Judas Maccabée : cette pièce doit être appréhendée comme une danse, avec les temps forts sur le 1er et le 3ème temps. La structure AABA sera annoncée avec un changement radical de nuance.

Les anges dans nos campagnes : cette chanson se caractérise par une ambiance assez douce, qu’on interprétera en conséquence par des nuances tendant vers le piano. Une attention particulière sera accordée au « tuilage » des croches entre chaque partie, dés la 5ème mesure.

Mon beau sapin : véritable « tube » de Noël, ce choral doit faire l’objet d’un petit travail rythmique, notamment sur la mise en place homorythmique de la « croche pointée-double », rythme récurrent de la pièce.

We wish you a merry christmas : à la fois chanson joyeuse et valse. l’ensemble recherchera un placement rythmique « à la mesure blanche pointée) » plutôt qu’à la noire, pour faire ressortir le côté « danse » et insistera sur le changement surprise de nuance à la 9ème mesure. Côté phrasé, bien insister sur le staccato léger.

Adrien Veys

Adrien Veys

Né en 1981 à AMIENS, Adrien Veys débute l’apprentissage de la musique dés l’âge de six ans. Au cours de ses passages dans différents conservatoires (Amiens, Douai, Cergy, Paris 10e…), il travaille avec plusieurs professeurs prestigieux (J-Y Fourmeau, Xu Yi, Phil Abraham, Pascal Gaubert, Thomas Grimmonprez, Hélène Breuil…) et obtient les prix de saxophone, jazz, musique de chambre, analyse, écriture, harmonie au clavier…

Il commence sa carrière de professeur en 2000 à l’école de musique d’Albert (80). Il fonde son premier groupe, MADSAX QUINTET en 2004, qui se produira entre autre au Marly Jazz Festival, à l’Arsenal de Metz, au hot club de Lyon… Le premier album sort en 2006, où il signe plus de la moitié des compositions.
En 2009, il forme un grand orchestre : le BIG POPPIES BAND, pour lequel il écrit et dirige. Cet ensemble se produit au festival jazz du Plateau Picard, Jazz à Montonvillers, au casino d’Arras… et sort son premier album en 2011. Ces deux ensembles sont également l’opportunité de travailler avec des solistes de renom : François Thuillier, Stan Laferrière, Serge Bertocchi, Phil Abraham, Eric Barret…

Parallèlement à ses activités de leader, quelques opportunités se présentent : citons le « comic symphonic » (spectacle de Marc Jolivet), quelques remplacements au sein du Claude Bolling Big Band et Fred Manoukian Big Band ; ainsi que des nominations sur des postes d’enseignement : Nogent sur Oise (2011, sax et jazz), CRR AMIENS (2012, jazz).

En 2010, il commence une carrière de compositeur pour la musique classique : « reed rhapsody » (concerto pour sax et orchestre, 2010, CRR AMIENS) , « July in January » (sonate flûte-piano, 2010, Eaubonne) , « rivages » (concerto pour cornet et orchestre, 2011, CNSMDP).

En 2011, il est lauréat du concours de la fonction publique pour la discipline jazz, et est nommé assistant principal d’enseignement 1ère classe au CRI d’Albert (80).

En 2013, il forme un trio (saxes, orgue, batterie) qui porte son nom.

No comments for this score yet!